Le Comte et la Comtesse Regnaud de Saint-Jean d'Angely

Le comte Michel Louis Etienne Regnaud de Saint-Jean d'Angely devint propriétaire du domaine du Val en 1806. Pour ce faire, il échangera une propriété qu'il possédait à Eaubonne contre l'abbaye du Val qui appartenait à cette époque à Louis Joseph Auguste Coutan.

Michel Louis Etienne Regnaud de Saint-Jean d'Angely est né à Saint-Fargeau dans l'Yonne le 3 décembre 1760. Il fut avocat, député aux Etats généraux de 1789, administrateur des hôpitaux de l'armée d'Italie, commissaire à Malte en 1798, conseiller d'Etat à vie en 1799, comte d'Empire, ministre d'Etat à vie, président de la section de l'Intérieur du Conseil d'Etat, grand procureur général impérial près la Haute Cour, secrétaire d'Etat, chevalier grand croix de l'Ordre de Saint-Leopold, grand cordon de l'Ordre impérial de La Réunion.

Aide de camp de Napoléon Ier, il était chargé de présenter les projets de l’empereur aux assemblées. Il avait la réputation d’être le meilleur orateur de l’Empire

Exilé après la chute de l’empereur, il vécut en Amérique, puis à Liège. De retour en France à la veille de sa mort, il décède à Paris le 11 mars 1819.

Il avait épousé Augustine Françoise Eléonore Guesnon de Bonneuil. Très belle femme, elle défraya la chronique par ses aventures et sa conduite jugées scandaleuses à l’époque, au point que Napoléon écrivit à Cambacérès en 1809 pour qu’il informe le comte de la conduite mouvementée de sa femme ; que son boudoir était le scandale de Paris ; qu’elle devait sur le champ changer de comportement sinon l’empereur se verrait dans l’obligation de lui donner une preuve publique de sa désapprobation. Mais il semble qu’elle continua de vivre comme bon lui semblait.

Auguste Michel Etienne (1794-1870), leur fils, devint maréchal de France en 1859 sous Napoléon III dont il était l’aide de camp. En 1823, la comtesse vend une partie de domaine du Val. En 1824 et 1828, elle vendra en plusieurs lots et à différents acquéreurs l’ensemble restant de la propriété.

 

randomness