Accueil » Contenu » Les cours deau

Les cours d'eau

L'Oise

Plusieurs cours d'eau irriguent le territoire de la commune de Mériel : l'Oise, bien sûr, mais également les rus qui viennent l'alimenter en différents endroits.

Les rus qui traversent Mériel façonnent son paysage, de même qu'ils ont façonné son passé. Moins connus que les berges de l'Oise, ils font toutefois partie intégrante du patrimoine mériellois. Ce sont des lieux propices à la promenade et à la découverte. Ils méritent un détour...

Le ru des Longs-Prés et le site de la Pêcherie

Il prend sa source au lieu-dit de la Pêcherie. Il se développe sur une longueur de 750m. En 1934, il avait une largeur de 1,20 m. Il se jette dans l’Oise au niveau de l’entrée de l’usine Lafarge-Prestia. De nos jours, le ru est moins important qu’il ne l’a été. Les jardins familiaux sont situés le long du ru, derrière le parking de l’espace Rive-Gauche.

Le ru du Montubois

Ce ru change de nom au fil des siècles : ru du Mont-du-Bois, de Mont-à-Bois, de Monte-au-Bois et de la fontaine du Four. Il prend sa source dans la forêt de Montmorency et arrose Bethemont, Frépillon, Mériel, Méry, Taverny et Villiers-Adam. Il délimite les communes de Mériel et de Méry-sur-Oise et se jette dans l’Oise au lieu-dit Le Bac.

Le ru du Montubois a souvent causé des soucis aux élus de Mériel à cause de ses nombreuses et violentes inondations. Elles sont dues à un manque d’entretien du ru. En 1983 il a été créé le syndicat du ru du Montubois, regroupant les communes concernées, afin de règler en commun les problèmes posés par ce ruisseau.

Le ru du Vieux-Moûtier

Il porte également le nom de ru de la Fontaine-du-Vieux-Moûtier. Il prend sa source dans le domaine de l’abbaye du Val, le long de la D9, sur le territoire de Villiers-Adam. Il s’agit de la résurgence d’une rivière souterraine qui passe dans une des carrières situées à proximité. La source se trouve à environ 600 m à l’est de l’abbaye du Val. La source est connue sous le nom de source Bleue.

Le ru alimentait l’abbaye. Il faisait tourner son moulin puis, passant dans le domaine de Stors, alimentait le moulin d’En-Haut et le moulin d’En-Bas avant de mélanger ses eaux à celles de l’Oise. Après avoir alimenté le moulin de l’abbaye, ses eaux étaient grossies par une ravine récoltant les eaux de ruissellement venant de Chauvry et de Villiers-Adam. Toutes ces eaux permettront la création de plusieurs étangs.

Aujourd’hui son débit semble avoir fortement diminué. En 1999, ces eaux s’avèrent polluées, alors qu’elles étaient d’une grande pureté. De nombreuses sources alimentent le ru. L’une d’elle était connue sour le nom de source Rousse, ou source Basilienne.
Nous savons que le roi Charles V, dit le Sage, est venu au Val en 1366 pour y prendre les eaux ferrugineuses de la source Rousse. En 1745, MM. Gautrin, de Thomas et Boutin, médecins à Pontoise, utilisaient l’eau d’une source minérale de l’abbaye. En 1936, M. Blanchet, locataire des bâtiments de l’abbaye obtient par arrêté préfectoral l’autorisation de gazéifier et de commercialiser l’eau d’une de ces sources.

 

randomness