Accueil » Contenu » Fernande castelnau

Fernande Castelnau

Elle nait en 1898. Fille d'une institutrice et d'un père féru d'art, elle devient élève aux Beaux-Arts puis professeur de dessin.

En 1920, elle épouse un officier de marine affecté à la Compagnie générale transatlantique de New York. Elle s'y installe dans un atelier d'artiste et s'adonne à la peinture des fleurs. Elle n'en sort que pour parcourir les musées et bibliothèques.

A New-York, elle découvre l’art indien, crée des dessins sur tissus et illustre des contes pour enfants. Elle s’éprend des techniques les plus délicates de peinture sur métaux et de laques de Chine. Les seuls amis qu’on lui connaît alors sont la fille du philosophe Bergson, et l’écrivain Antoine de Saint-Exupéry.

C’est en 1953 qu’elle revient définitivement en France. Elle jette son dévolu sur Poissy et achète une propriété tout près de la Seine. Mais un matin, dès le premier hiver, elle se réveille avec le fleuve aux pieds de son lit. C’est alors qu’elle vient s’installer à Mériel, à la recherche des mêmes lumières et des ciels d’eau en s’assurant, cette fois, une distance respectable avec l’Oise. Elle habitait avenue Victor Hugo au numéro 33.

Commence pour elle une période où elle multiplie les expositions de peinture et produit une quantité impressionnante d’oeuvre sur les sites de notre région. Elle s’adonne alors avec une passion exceptionnelle à la recherche d’anecdotes et à l’histoire du Val d’Oise. Elle publie de nombreux articles dans les journaux locaux et plusieurs livres dont :

  • "Anecdotes d’hier et d’aujourd’hui en Val d’Oise"
  • "L’Isle-Adam et Auvers-sur-Oise" qui lui valut le prix du Conseil Général.

Elle meurt en 1976. En 1987, la municipalité de Mériel a donné son nom à une salle de la mairie et a fait apposer une plaque commémorative sur la maison qu’elle habitait.