Quelles activités peuvent reprendre ?

Vous êtes nombreux à vous interroger sur ce qu’il est possible de faire ou pas, dans le cadre associatif, culturel ou sportif.

C’est le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 qui prescrit les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, et plus précisément les articles 27 à 47.

Dans ce décret, le gouvernement émet des prescriptions en fonction du type d’Établissement recevant du public (ERP). Les différents types d’ERP sont déterminés par l’article GN1 de l’arrêté du 25 juin 1980. Par exemple :

  • Les écoles sont classées en type R,
  • L’Espace Rive Gauche (ERG) et le Bâtiment multi-associatif (BMA) sont classés en type L,
  • Les deux gymnases sont classés en type X,
  • La bibliothèque est classée en type S,
  • Etc.

C’est l’article 45 du décret n° 2020-1310 qui décrit les autorisations et interdictions par type d’établissement. Il vient d’être modifié par le décret n° 2021-31 du 15 janvier 2021.

Aussi à partir du 19 janvier, les salles du BMA et de l’ERG rouvriront dans les conditions de distanciation et des gestes barrières, uniquement pour les activités encadrées à destination des enfants, hormis les activités physiques et sportives qui sont à nouveau interdites.

En résumé :

  • En extérieur, sous réserve du respect du protocole sanitaire, les activités physiques et sportives sont possibles pour les mineurs, y compris les groupes scolaires et périscolaires. Pour les personnes majeures, les sports collectifs et de combat sont interdits. Le masque doit être remis à l’issue de l’activité et le couvre-feu entre en vigueur à partir de 18 h.
  • En intérieur, dans les gymnases (type X) ou dans les salles polyvalentes (type L), les activités encadrées à destination des personnes mineures peuvent se tenir, hormis les activités physiques et sportives. Le port du masque est obligatoire et le couvre-feu entre en vigueur à partir de 18 h.

Nous mesurons les difficultés et la frustration que cela représente pour les associations et les pratiquants mais il s’agit de mesures gouvernementales mises en place pour endiguer la pandémie Covid-19. Nous mettons tout en œuvre pour permettre un retour à la normale le plus rapidement possible.

0 Partages
0 Partages